facebook

Voix:  DE | FR | NL

Rencontre des spiritains affectés à la Province Europe

27.09.2018

Une quinzaine de spiritains de dix nationalités différentes ayant en commun d’être affectés à la Province Europe se sont retrouvés du 17/09 au 20/09 à Knechtsteden comme cela se fait chaque année alternativement en Allemagne et en Belgique.

Spiritains affectés à la Province Europe

Spiritains affectés à la Province Europe.

Le but de ces importantes rencontres entre spiritains est de partager les expériences, de s’encourager mutuellement et de trouver de nouvelles inspirations pour mieux remplir leurs responsabilités.

Chaque participant a expliqué en détail son apostolat et la façon dont il a adapté cet apostolat à la situation et aux besoins locaux qui varient très fort d’un pays à l’autre et d’un endroit à l’autre. Dans l’ensemble, les activités se développent d’année en année malgré les inévitables difficultés. Une de ces difficultés est de se situer dans un pays, dans une culture et une église différents du pays, de la culture et de l’église d’origine des spiritains. Par exemple, dans certains diocèses, les laïcs ont des responsabilités limitées alors que dans d’autres diocèses ils ont de très grandes responsabilités au point que les prêtres ont parfois du mal à trouver leur place.

Les spiritains tentent de répondre de façon nouvelle et créative aux signes des temps qu’ils discernent dans leur milieu. Par exemple, à Weissach (près de Stuttgart), ils ont démarré une animation chrétienne en anglais pour les nombreux immigrés anglophones qui travaillent dans l’usine d’automobiles Porsche qui est située dans un secteur pastoral. Dans l’unité pastorale d’Anderlecht, un spiritain a participé avec l’équipe des prêtres diocésains de cette unité à la diffusion de cinquante-trois mille livrets décrivant l’église catholique à Anderlecht; près de la moitié de la population de cette commune a été ainsi informée des activités de cette église. Le service à la jeunesse préoccupe plus particulièrement les spiritains et différentes initiatives sont prises au niveau des mouvements de jeunesse et dans les collèges.

Il y a tant à faire ; heureusement, des laïcs travaillent avec et appuient les spiritains dans leur pastorale paroissiale, dans leurs ministères spéciaux et auprès de tant des personnes.

Les réseaux sociaux dans la pastorale

Naturellement, les réseaux sociaux ont occupé une partie les discussions. Nous disposons depuis peu d’un nouveau site pour la Province Europe grâce au père Samuel Mgbecheta, de la Région Allemagne : http://www.eurospiritains.org/fr/. P. Samuel a suivi une formation universitaire dans le domaine du journalisme et de la communication. Il répond professionnellement aux besoins et aux exigences de communication d’aujourd’hui.

Certains participants sont déjà très actifs sur les réseaux sociaux qui sont devenus désormais d’incontournables moyens pour rejoindre nos contemporain.e.s. Par exemple, un spiritain de Belgique met ses homélies dominicales sur Youtube et il a deux cents visiteurs réguliers.

Bien sûr, Internet ne remplace le contact direct avec les gens et les jeunes dans les lieux où ils vivent: écoles, bureaux, magasins, quais de gare et de métro... La rue est le lieu où le profane et le sacré peuvent se rencontrer.

L’importance de la Doctrine Sociale de l’Eglise a été soulignée ; elle prend la forme de ce que l’on appelle Justice, Paix et Intégrité de la création (JPIC). Le travail sur les causes structurelles des injustices est central pour les spiritains. Le plaidoyer est le moyen par excellence pour agir sur les centres de décision. Les spiritains travaillent au sein de différentes organisations telles que Africa Europa Faith and Justice Network (cf. http://aefjn.org/en/home/) et Vivat International (cf. http://vivatinternational.org/ ). Un proverbe africain dit ceci : « Quand plusieurs araignées relient leurs toiles, elles peuvent attraper un lion ». Il faut travailler en réseau d’ONG pour peser davantage sur les décisions.

Un grand merci à la Région Allemagne et à la communauté de Knechtsteden pour leur accueil chaleureux et fraternel. L’année prochaine ce sera le tour de la Belgique d’accueillir cette rencontre.

auteur: Fr. Christian Roberti, CSSp

 
 

Chercher

powered by webEdition CMS